Bref portrait de la situation des cyanobactéries au lac Saint-Charles en 2007

Pour une deuxième année consécutive, le lac Saint Charles a été touché par des floraisons de cyanobactéries. En 2007, elles sont apparues de façon évidente à la fin du mois d’août. En effet, durant cette période, plusieurs accumulations ont été signalées près des rives et dans les baies du lac. À partir du 3 septembre, des analyses microscopiques qualitatives ont été réalisées sur des échantillons recueillis aux deux semaines dans des stations réparties sur l’ensemble du lac. Ces analyses ont révélé la présence d’importantes concentrations de cyanobactéries dans l’ensemble du lac au mois de septembre. À la mi-octobre, leur abondance a commencé à diminuer pour finalement atteindre, en novembre, des concentrations très faibles et localisées. Les analyses microscopiques ont aussi mis en évidence une dominance générale du genre Microcystis et une sous dominance du genre Anabaena, deux cyanobactéries potentiellement toxiques.

Les concentrations de cyanobactéries dans le lac sont donc maintenant très faibles. Étant donné qu’elles ne dominent généralement pas la communauté phytoplanctonique durant l’hiver, on ne s’attend pas à revoir une augmentation de leur population d’ici le printemps prochain.