Un propriétaire foncier de Lac-Delage demande l’agrandissement de l’aire d’affectation résidentielle

Lundi le 19 novembre 2007 à 19h30, une rencontre d’information a eu lieu concernant la modification à quatre règlements (plan d’urbanisme, zonage, lotissement et PIA)de la Ville de Lac-Delage. La demande a pour effet d’agrandir l’aire d’affectation résidentielle d’environ 15%. Une quinzaine de Delageois étaient présents afin de s’informer de la procédure menant à ce changement de zonage ainsi que sur le projet de développement. Le secteur touché par ce changement de zonage est situé au nord de la rue du Pied-des-Pentes.

Les principales inquiétudes des résidants étaient reliées non pas à cette modification de zonage, mais plus sur le projet de développement du promoteur. Si le projet se concrétise, c’est plusieurs dizaines de maisons de plus qui utiliseront les services d’égouts et d’aqueduc, de nombreux véhicules lourds qui emprunteront l’unique entrée de la ville, un accroissement de la circulation automobile, une demande évidente pour des services supplémentaires et une pression supplémentaire sur le réseau pluvial et sur le lac Delage.

Le principal avantage pour les Delageois qui vont voir leur quiétude s’effriter avec ce projet est d’empêcher le taux d’imposition de s’envoler !

Deux membres du conseil d’administration de l’APEL (des Delageois) et la directrice de l’APEL ont participé à cette rencontre. Voici les principaux commentaires formulés par ces derniers :

– Le développement résidentiel dans ce secteur ne peut pas être considéré comme durable. Aucun service de proximité n’est offert (école, loisirs, épicerie, pharmacie, etc.) Des automobiles sont essentielles à la vie dans ce quartier. De plus, il faut considérer que la population ira en décroissant dans les prochaines années, en plus d’être affecté par un vieillissement marqué de la population. Il faut prévoir que les besoins de cette population seront plus importants et des services de proximité seront essentiels.
– Il serait donc important avant de faire des changements de zonage, de prévoir faire une planification à long terme du territoire de la municipalité. Il faut avoir une vision d’ensemble, évaluer le potentiel de développement, les contraintes biophysiques, etc.
– Il est demandé de négocier avec le promoteur des zones de conservation.
– Il est primordial d’effectuer des tests de sol avant le début des travaux de construction afin d’éviter d’affecter de potentiels milieux humides.
– Il est essentiel de prévoir des bassins de rétention et de sédimentation afin d’éviter tout impact sur le lac Delage et le drainage actuel de la municipalité.

Certains résidants ont demandé aux élus pourquoi ne pas fusionner avec une autre municipalité dans le contexte où la survie des finances de la ville dépend essentiellement sur le développement résidentiel. Monsieur le maire, Marc Boiteau a répondu qu’il souhaitait garder une indépendance dans la gouvernance du territoire.

D’ici là, les résidants des zones d’affectation limitrophes au changement de zonage sont maintenant invités à signer un registre au local de la ville afin de faire une demande de référendum sur les modifications aux règlements.