L’eau retourne toujours à la rivière… mais dans quel état et à quelle vitesse?

Capsule écologique
par Andréanne Boisvert, chargée de projets, APEL

Lorsque la pluie s’abat sur un territoire habité, elle fait son chemin vers le cours d’eau le plus près en empruntant les fossés et les égouts pluviaux ou en ruisselant sur le sol. Ce faisant, elle emporte, jusqu’aux plans d’eau, tous les sédiments et autres contaminants que l’on retrouve sur le sol et dans le système de drainage de la région. Lors des averses, l’eau parvenant aux rivières est particulièrement chargée de sédiments à cause de l’érosion survenant sur le territoire urbanisé. Ces sédiments proviennent de sols nus (chantiers, stationnement en sable, etc.), des sables de voiries étendus sur la chaussée ou de l’érosion de fossés dont le couvert de végétation n’est pas suffisant.

Voir la suite.