La petite histoire des Marais du Nord – ouverts au public depuis 15 ans!

Depuis ses débuts en 1980, l’APEL s’est donné comme mandat de sensibiliser la population à la conservation et à la protection des milieux naturels afin d’assurer leur pérennité, de réaliser des interventions concrètes pour restaurer et mettre en valeur les milieux aquatiques et riverains, et de réaliser des projets d’acquisition de connaissances sur l’état de l’environnement de ces milieux. Le lac Saint-Charles constituant la réserve d’eau potable de 230 000 résidents de la ville de Québec, la préservation de la qualité de l’eau et des écosystèmes aquatiques associés à ce plan d’eau et à son bassin versant revêt une importance accrue.

C’est en 1991 que l’APEL entame une démarche de protection et de conservation des terres humides des Marais du Nord, situées au nord du lac Saint-Charles. L’APEL procède alors à l’acquisition de propriétés riveraines, en collaboration avec la Fondation de la Faune du Québec (FFQ), puis conclut une entente de gestion des terrains appartenant à la Ville de Québec. L’aménagement des premiers sentiers débute en 1992. 1,4 km de sentiers sont ouverts au public en juin 1995 et donnent alors accès à la rivière des Hurons et au lac Saint-Charles.

Dans sa stratégie de conservation, l’APEL entreprend la mise en réserve de ses propriétés. Ainsi, en septembre 2002, les terrains dont l’APEL est propriétaire deviennent une des trois premières réserves naturelles en milieu privé au Québec. Maintenant reconnue comme territoire protégé à perpétuité, la Réserve naturelle des Marais-du-Nord, d’une superficie d’environ 64 hectares, est située sur la rive ouest du lac Saint-Charles, à la hauteur de la baie Charles-Talbot, dans la Ville de Québec. Ce site vise la conservation d’une mosaïque dynamique de peuplements forestiers : érablières à érable rouge, sapinières, peupleraies et bétulaies à bouleau jaune. Les secteurs en contact avec la baie Charles-Talbot abritent notamment un milieu de transition forêt-milieu aquatique qui sert à l’alimentation de nombreuses espèces animales, dont les échassiers et la sauvagine. Le rat musqué y est également présent.

Entre 2000 et 2005, de nombreux autres sentiers sont aménagés et des travaux de restauration d’anciens chemins forestiers sont réalisés. À l’été 2005, un nouveau pavillon d’accueil avec services et un stationnement de 80 espaces sont inaugurés. À ce moment, le site devient accessible en toutes saisons. Aujourd’hui, grâce au travail acharné de bénévoles et d’employés, ce site naturel accueille plus de 25 000 personnes chaque année.

Les Marais du Nord sont un lieu de prédilection pour l’observation de la faune et de la flore, puisqu’une grande variété de plantes y attire une multitude d’animaux qui s’y abritent, s’y alimentent et qui viennent s’y reproduire. On peut y observer quelque 159 espèces d’oiseaux. Huit kilomètres de sentiers d’interprétation guident les visiteurs au cœur d’une flore exceptionnelle, où différentes colonies de plantes aquatiques sont facilement observables.

Pour s’y rendre : empruntez l’autoroute 73 Nord jusqu’à la sortie 167, Stoneham. Ensuite, suivez les indications pour le Lac-Delage. L’accueil se situe au 1100, chemin de la Grande-Ligne à Stoneham.

Pour de plus amples informations, vous pouvez visiter notre site Internet au apel.ccapcable.com, ou communiquer avec nous au (418) 841-4629.