Des nouvelles de l’APEL – mars 2014

Invitation à tous – 22 avril à 17h – Lancement d’un projet et Assemblée générale annuelle de l’APEL

L’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord et ses partenaires, la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et la Ville de Québec, profitent du Jour de la Terre pour lancer un projet d’importance pour sensibiliser la population de la grande région de Québec sur l’enjeu de la préservation de l’eau du bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Une maquette 3D du bassin versant, 8 panneaux d’interprétation et 6 capsules vidéo seront dévoilés!

17 h: Lancement des outils de sensibilisation à la gestion écologique du bassin versant de la rivière Saint-Charles

18 h: Assemblée générale annuelle de l’APEL

Lieu : 433, rue Delage, Québec
Veuillez s.v.p. confirmer votre présence au 418-841-4629
Un repas léger sera servi sur place

Postes d’administrateurs disponibles

Vous désirez vous impliquer plus activement au sein de l’APEL? Vous avez à cœur la protection du bassin versant de la rivière Saint-Charles ? Vous avez des connaissances particulières que vous souhaitez partager avec nous ? Des postes d’administrateurs sont présentement vacants. Pour plus d’informations, contactez-nous au 418-849-9844. Pour déposer votre candidature, faites nous parvenir votre CV et une brève description de vos intérêts pour notre organisme par courriel à information@apel-maraisdunord.org d’ici le 8 avril prochain.

En visite à l’APEL

Dans le cadre de l’atelier « Paysage de la gouvernance de l’eau : point de mire sur le Québec » du Réseau canadien de l’eau, étudiants gradués et jeunes professionnels ont visité l’APEL. Ils ont pu en apprendre sur le lac Saint-Charles, les programmes de suivi de qualité de l’eau de l’APEL et le barrage Cyrille-Delage.

en visite à l'APEL

Crédit: APEL

Elections provinciales 2014 : Nos questions aux candidats

L’APEL a posé les questions suivantes à tous les candidats aux élections provinciales dans la circonscription de Chauveau. Vous trouverez les réponses reçues en téléchargeant le PDF suivant: Réponses2014.

QUESTION 1 : En avril 2012, le gouvernement a mis en consultation la « Stratégie de conservation et de protection des sources destinées à l’alimentation en eau potable ». Est-ce que votre parti a l’intention de mettre de l’avant cette stratégie, en faire une loi, déployer les moyens financiers pour la protection des sources d’eau et de mettre en place les ressources humaines nécessaires afin de faire des inspections sur le terrain?

QUESTION 2 : Est-ce que votre gouvernement va remettre en place le Programme de soutien à la mission des groupes aux organismes locaux et régionaux ? Ce programme a été retiré il y a quelques années, mais existe toujours pour les groupes nationaux : http://www.mddep.gouv.qc.ca/programmes/psm-n/index.htm. L’APEL avait bénéficié de ce programme et cela avait donné un sérieux coup de pouce afin d’augmenter le nombre d’actions et de projets de l’organisme.

QUESTION 3 : Dans le bassin versant du lac Saint-Charles, il existe deux stations d’épuration des eaux usées ayant des rejets dans les cours d’eau, une à Lac-Delage et une à Stoneham. Dans le cadre des études réalisées par l’APEL et ses partenaires universitaires, il a été démontré qu’à elles seules, ces deux usines contribuent à 10% du phosphore dans l’eau du lac Saint-Charles. Sachant que le phosphore est l’élément limitatif pour l’éclosion de fleur d’eau de cyanobactérie, il est important de diminuer les apports au maximum. Le « Règlement sur les ouvrages municipaux d’assainissement des eaux usées » a été révisé dernièrement. Par contre, il ne comprend pas de nouvelles normes plus contraignantes sur les rejets en phosphore ou d’azote (autre élément nutritif). Est-ce que vous êtes prêts à réviser les normes pour les usines de traitement des eaux usées (dans les bassins versants de prises d’eau potable) et donner les moyens financiers et techniques aux municipalités pour améliorer ces usines?

QUESTION 4 : Si vous êtes élu, quelles collaborations envisagez-vous entre votre administration et l’APEL?