Des nouvelles de l’APEL – Septembre 2016

L’APEL est fière d’annoncer le démarrage du projet de restauration des Marais du Sud pour améliorer la qualité de l’eau et les habitats fauniques du lac Saint-Charles

 

Travaux aux Marais du Sud

Québec, le 5 octobre 2016 – L’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) est fière d’annoncer la mise en œuvre d’un important projet aux Marais du Sud visant à optimiser les performances d’un marais filtrant, réaménager une portion de cours d’eau et végétaliser certaines zones perturbées.

Les travaux prévus, qui s’échelonneront de septembre 2016 à mai 2017, permettront d’améliorer la qualité de l’eau parvenant dans le lac Saint-Charles depuis les Marais du Sud, en plus de protéger et mettre en valeur les habitats des espèces fauniques présentes. Ce projet majeur, d’une valeur de plus de 130 000 $, est rendu possible grâce à l’appui financier de la Ville de Québec, de la Fondation de la faune du Québec et du Projet Eau Bleue RBC.

Pour lire la suite du communiqué, veuillez cliquer ici.

Études en cours au lac Saint-Charles

Les sédiments

Depuis de nombreuses années, l’APEL souhaitait acquérir une meilleure connaissance des sédiments du lac Saint-Charles. En partenariat avec la Ville de Québec, l’APEL s’est associée au professeur Patrick Lajeunesse de l’Université Laval afin d’analyser les sédiments présents dans le lac Saint-Charles. Les objectifs de cette démarche sont de mieux définir la nature et la répartition des sédiments, d’analyser les processus sédimentaires actifs du passé et d’aujourd’hui, et de constituer une cartographie de base qui permettra de mettre en place un suivi des processus géomorphologiques et sédimentaires à court, moyen et long terme. Madame Roxane Tremblay, du Laboratoire d’analyse de bioindicateurs aquatiques de Québec (LABIAQ), participera également à cette étude en documentant la variation du taux de sédimentation à travers le temps, ainsi que les apports en polluants découlant d’activités humaines. Les résultats de cette importante étude seront dévoilés au courant de l’année 2017.

Étude des sédiments du lac Saint-Charles

Les herbiers aquatiques

Au cours des dernières semaines, l’APEL et le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) ont procédé à une caractérisation des herbiers aquatiques du lac Saint-Charles. L’APEL a utilisé le même protocole de caractérisation visuelle des herbiers aquatiques qu’en 2007 et 2012 afin de produire des résultats comparables et d’obtenir un portrait évolutif fidèle. Du côté du MDDELCC, la caractérisation des herbiers aquatiques du lac Saint-Charles a été réalisée à l’aide d’un échosondeur BioSonics. L’adoption d’approches méthodologiques différentes permettra de faire une analyse comparative des résultats obtenus.

Étude des herbiers aquatiques au lac Saint-Charles

Diagnose du lac Delage

En 2015, le lac Delage a connu un premier épisode de fleurs d’eau de cyanobactéries. Comme la dernière étude du lac Delage réalisé par l’APEL datait de 2007, nous avons décidé d’entreprendre une diagnose du plan d’eau. Depuis le printemps dernier, une équipe de l’APEL procède donc à l’échantillonnage de la colonne d’eau, à la caractérisation des bandes riveraines et des herbiers aquatiques, ainsi qu’au suivi de la communauté de cyanobactéries. Les résultats seront dévoilés en 2017.

Travaux aux Marais du Nord – sentiers fermés à partir du 17 octobre prochain

Depuis quelques semaines, des travaux de restauration sont menés afin de maintenir la sécurité et la qualité des infrastructures des Marais du Nord et d’améliorer l’expérience des randonneurs.

Or, à compter du 17 octobre, les sentiers de l’Éperon, de la Baie et du Belvédère seront temporairement fermés, et ce, pour une durée d’environ 3 à 4 semaines. Cette fermeture temporaire permettra de procéder à la réfection totale du pont de la décharge du lac Delage.

Des précisions au sujet de ces travaux seront fournies dans les prochaines semaines.