Nouvelles de l’APEL – Août 2016

L’APEL est fière d’annoncer le projet de végétalisation du stationnement de la Station touristique Stoneham

L’APEL est fière d’annoncer la mise en œuvre de travaux de renaturalisation dans le stationnement de la Station touristique Stoneham. Ce projet, rendu possible grâce à un appui financier du programme ÉcoAction d’Environnement et Changement climatique Canada (17 195 $) ainsi qu’au soutien technique de la Station touristique Stoneham et de l’entreprise Pelouses Richer Boulet Inc., permettra de diminuer les apports en sédiments et en nutriments dans la rivière Hibou.

Madame Mélanie Deslongchamps, directrice générale de l’APEL, se réjouit de la réalisation du projet et de l’appui reçu : « depuis plusieurs années, des discussions se poursuivaient avec la Station touristique Stoneham afin de trouver des solutions au problème d’ensablement de la rivière Hibou. La réalisation de ce projet aura un impact important et positif sur l’apport en nutriments et en sédiments dans la rivière. Cette initiative est d’autant plus intéressante qu’elle permettra le maillage entre le secteur associatif et le secteur privé et, ultimement, l’échange de connaissances et d’expertise, ainsi que le développement d’une vision commune. »

Lire le communiqué…

Projet de recherche exploratoire sur l’impact de l’érosion éolienne sur le lac Saint-Charles : fin de l’étude

Accès gratuit aux Marais du Nord

D’avril à août, l’APEL a accueilli au sein de son équipe Luzie Scheinpflug, une étudiante de l’Université Ludwig-Maximilians de Munich. Sous la supervision du professeur Ralf Ludwig, de Richard Leduc d’AirMet Science inc. et du personnel scientifique de l’APEL, madame Scheinpflug a réalisé une étude exploratoire sur l’impact de l’érosion éolienne sur le lac Saint-Charles. Un article dans Le Devoir du 25 août a d’ailleurs été publié à ce sujet :

« L’étude a démontré que les poussières augmentaient à la sortie de la sablière et qu’elles atteignaient le lac, mais les concentrations de sulfate et d’azote trouvées ne dépassaient pas les normes. “Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’impact sur l’écosystème, a signalé la chercheuse prêtée par l’Université Louis-et-Maximilien de Munich…” »

Lire la suite de l’article

Des employés de l’APEL en visite dans le Maine

Turner, Maine

Parce qu’il est important de continuer à s’enrichir des savoir-faire au-delà des frontières, Amélie et Sandra, chargées de projets à l’APEL, ont assisté à un congrès organisé par le Maine Volunteer Lake Monitoring Program (VLMP) à Turner dans le Maine, aux États-Unis. Par la même occasion, elles accompagnaient Sonja Behmel qui y présentait les premiers résultats obtenus dans le cadre de son doctorat en aménagement du territoire et développement régional portant sur les stratégies de suivi de la qualité de l’eau et réalisé en partenariat avec la Chaire de recherche en eau potable de l’Université Laval et l’Université Ludwig-Maximilians de Munich (Allemagne).

Le VLMP, créé en 1971, est le plus important programme citoyen de suivi de la qualité de l’eau aux États-Unis et le plus important fournisseur de données limnologiques dans l’État du Maine. Sa mission est d’aider à protéger les lacs à travers une large participation citoyenne pour la collecte et la diffusion d’informations scientifiques sur la santé des plans d’eau. Les quelque 1200 bénévoles actifs du programme, dont certains sont à l’œuvre depuis plus de 25 ans, suivent pas moins de 500 lacs! L’importante variété de données qu’ils collectent est à la base des connaissances sur les lacs du Maine. L’organisation a même été reconnue nationalement pour son efficacité dans l’enseignement et le soutien offert par les membres bénévoles. L’engagement des citoyens est une richesse dont cet État américain a su profiter pour mieux protéger ses lacs.

Accès gratuit aux sentiers des Marais du Nord ce samedi!

Accès gratuit aux Marais du Nord

Ce samedi 27 août, les résidents de Stoneham-et-Tewkesbury (avec preuve de résidence) pourront profiter d’un accès gratuit aux sentiers des Marais du Nord. De plus, de 9 h à 12 h, des membres du Club des ornithologues de Québec seront sur place, dans les sentiers, pour répondre aux questions des visiteurs et donner de l’information sur les oiseaux. Voici donc une belle opportunité de découvrir ou redécouvrir les Marais du Nord, et un rendez-vous à ne pas manquer pour les passionnés de nature et d’oiseaux!

Un nouveau parcours de géorallye aux Marais du Nord

Pourquoi ne pas profiter des belles journées d’automne pour faire l’expérience du nouveau parcours de géorallye des Marais du Nord? Guidés par un GPS, vous partirez à la recherche de 18 caches dispersées à travers les sentiers de ce site naturel exceptionnel. Le nouveau parcours de géorallye des Marais du Nord est divisé en deux, la première partie étant accessible à tous et la seconde s’adressant particulièrement aux gens qui aiment marcher. Vous pouvez effectuer le trajet en entier ou opter pour l’une ou l’autre des sections spécifiques; dans les deux cas, petits et grands y trouveront assurément leur compte!

Pour effectuer cette chasse au trésor technologique, vous pouvez utiliser votre propre GPS ou en louer un sur place au coût de 8 $. Si vous optez pour la location, nous vous suggérons fortement de réserver à l’avance, afin de vous assurer de la disponibilité d’un appareil à votre arrivée. Le questionnaire ainsi que le coupon-réponse vous seront remis sur place. Noter que les frais d’accès réguliers aux sentiers s’appliquent également.

Pour plus d’informations sur le géorallye des Marais du Nord ou pour réserver un GPS, veuillez appeler au 418 841-4629.