Invitation à tous – Défi zéro déchet

Venez relever le #defidechet, version québécoise, du #trashtag challenge, en compagnie de l’APEL, la Municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury, le Comité vert de Stoneham, plusieurs entreprises, des groupes communautaires et des citoyens motivés !

Quand ?

Samedi 11 mai 2019 de 8 h 30 à 12 h

Rendez-vous ensuite à 12 h à La Souche Stoneham. Une poutine sera servie à tous les bénévoles qui auront participé à l’évènement et des prix de présence seront tirés !

Pour qui ? Ouvert à tous

Matériel à emporter ? Gants, bottes imperméables et gourde d’eau

Où ?

Trois secteurs sont ciblés pour l’évènement :

  1. Stationnement des Marais du Nord (1100, chemin de la Grande-Ligne, Stoneham)
  2. Stationnement du bureau de l’APEL (433, rue Delage, Québec)
  3. Municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury (Atelier en Vrac, La Souche  et autres lieux à déterminer)

 

Selon votre provenance, vous serez dirigé vers l’un de ces secteurs. Vous serez contactés une semaine à l’avance pour vous mentionner votre point de départ. Notez bien que l’évènement aura lieu beau temps, mauvais temps.

Inscription requise !

Je m’inscris ICI

[Pour rester à l’affût des nouvelles sur l’événement via facebook]

Pourquoi devrais-je m’impliquer dans ce défi ?

Une étude publiée dans Nature Communications révèle que les fleuves déversent chaque année entre 1.15 et 2.41 millions de tonnes de plastique dans les océans, soit au minimum 50 kg de déchets par seconde ! Les déchets sauvages nous le font payer cher ; à titre d’exemple, les coûts de ramassage des déchets jetés le long des axes routiers auraient augmenté de 43% depuis 2011, et coûté 783 696 $ au Trésor Public en 2017, selon La Presse.

Au-delà de ça, la présence de détritus dans les cours d’eau bouleverse notre environnement, en provoquant notamment :

  • la libération du méthane, gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le CO2
  • l’accumulation de boues d’épuration, constituées de matière organique en dégradation, issues des stations d’épuration
  • la prolifération d’agents pathogènes et la contamination de l’eau destinée aux baignades
  • l’augmentation d’éléments nutritifs, accélérant le phénomène d’eutrophisation (vieillissement accéléré des cours d’eau)
  • la dégradation des écosystèmes et de la qualité de l’eau

Ces résidus menacent de se retrouver tôt ou tard dans l’eau que l’on consomme, rien ne disparaît comme par magie.

Pourquoi l’APEL s’implique dans le défi zéro déchet ?

Préserver la qualité de l’eau du bassin versant de la rivière Saint-Charles s’avère essentiel. Le lac Saint-Charles, réservoir d’eau potable pour environ 300 000 citoyens de la Ville de Québec, est situé au cœur du bassin versant et fournit 53 % des ressources en eau pour la Ville de Québec.

L’APEL agit chaque jour pour la gestion durable de l’eau et la conservation de l’intégrité écologique/des écosystèmes de ce territoire exceptionnel : qui a envie de pêcher des poissons contaminés, de pagayer au travers de déchets ou d’observer un tel paysage ?

Cependant, cette lutte ne peut pas se faire pleinement sans l’engagement citoyen. L’année passée, près de deux tonnes et demie de déchets ont été ramassées lors du grand nettoyage. Sans l’action bénévole, ces détritus auraient mis des centaines d’années avant de disparaître, ou auraient très bien pu se retrouver dans l’eau que l’on consomme, notamment sous la forme de microplastiques.

Nous pouvons tous agir au quotidien pour la préservation et le devenir de notre planète !

Participons tous ensemble à ce défi pour aider notre environnement et notre santé !