Cours d’économie d’eau 101

On entend de plus en plus parler de pénuries d’eau potable dans le monde, mais tout autant très près de nous. Cette ressource que l’on croyait jusqu’à maintenant en quantité infinie a toutefois ses limites. Afin de la protéger pour notre bénéfice et celui des générations à venir, il est important de faire chacun notre part. Il est ainsi possible de réduire notre consommation d’eau sans devoir nous priver pour autant. Pour ce faire, il faut respecter les « 4R » : Réduire, Remplacer, Réparer et Réutiliser.

Saviez-vous que les Québécois sont parmi les champions mondiaux pour leur consommation en eau ? Oui, nous en avons en quantité… mais pas toujours en qualité et, surtout, inégalement répartie sur le territoire. De plus, il peut nous arriver d’avoir des périodes importantes de sécheresse et là, nous risquons TOUS d’en souffrir. Voici donc quelques conseils qui vous permettront d’économiser cette ressource précieuse.

Environ 30 % de l’eau utilisée à la maison passe par la toilette.

  • Afin de réduire la quantité d’eau ainsi utilisée, vous pouvez acheter un « coupe-volume » commercial pour mettre dans le réservoir, ou tout simplement y insérer une bouteille de 2 litres pleine d’eau.
  • Si par contre vous devez changer votre toilette, optez pour une à débit ultra faible fonctionnant avec seulement 6 litres et économisez plus de 50 % d’eau. À la fin de l’année, cela peut représenter jusqu’à 72 500 litres d’eau épargnés !

Plus de 20 % d’eau est utilisée pour laver notre linge.

  • Si vous changez votre laveuse, préférez un modèle haute-efficacité à chargement frontal qui, en plus de consommer 40 % moins d’eau, consomme 60 % moins d’électricité !

La douche est aussi une très grande part de la consommation (20 %)

  • Il existe des pommeau de douche à faible débit qui permet d’économiser environ 1 000 litres d’eau par semaine. Le coût d’un tel pommeau est approximativement de 15$ et permet d’économiser de 20 $ à 25 $ en électricité par année. C’est donc payant d’économiser !

Le dernier 30 % se divise majoritairement entre le robinet et les fuites…

  • Pour les robinets, il y a les aérateurs (brise-jet) qui coûtent environ 1,50 $ et qui peuvent réduire la consommation de moitié.
  • Pour les fuites, il faut bien connaître votre tuyauterie et surtout ne pas négliger la petite goutte … une goutte à la seconde durant un an, c’est 60 baignoires bien remplies !

Voici d’autres trucs simples qui vous permettront d’économiser :

  • Le pré-lavage avec le lave-vaisselle n’est réellement pas nécessaire. De plus, si vous n’avez qu’une ou deux assiettes à laver, le lavage à la main est conseillé.
  • Conservez toujours un pichet d’eau au réfrigérateur. Ainsi, cela évitera de la laisser couler et celle-ci sera toujours froide !
  • Pour l’entretien du jardin et des plates-bandes, installez-vous un récupérateur d’eau de pluie. Le gros baril récoltera l’eau qui s’écoule de votre toit en le reliant à votre gouttière. Ainsi, vous éviterez d’utiliser de l’eau potable et l’eau sera toujours à une température ambiante afin d’éviter un choc thermique à vos plantes.

Rappelez-vous surtout que toute cette eau doit aller quelque part, probablement dans votre fosse septique. Une trop grande quantité d’eau dans la fosse crée une surcharge et un risque d’engorgement de l’élément épurateur ! En économisant l’eau, vous augmentez donc la durée de vie de votre installation septique. Sans compter que vous participerez activement à la préservation de l’environnement !

À économiser l’eau, tout le monde y gagne!

Par Ève Champagne et Mélanie Deslongchamps