Démystifions les installations septiques

Typiquement, une installation septique est constituée de deux ensembles : le réservoir (la fosse septique) et l’élément épurateur (le champ d’épuration). Le réservoir qui est relié à la tuyauterie de la maison sert principalement à décanter les matières solides et les graisses. Les eaux sont ensuite dirigées vers l’élément épurateur où elles seront purifiées par infiltration dans le sol.

Source : Rade de Brest

Une fosse septique doit pouvoir évacuer des eaux claires, libres de matières solides, de graisses et de tout ce qui pourrait nuire au bon fonctionnement de l’élément épurateur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on trouve deux compartiments dans les fosses installées au Québec; elles permettent plus facilement le dépôt des matières solides.

Si le réservoir n’est pas vidangé régulièrement, les couches de boues (au fond) et les écumes (en surface) vont se rejoindre et risquent de sortir du réservoir. Par conséquent, il y aura surcharge, colmatage et engorgement de l’élément épurateur ! De plus, de nombreux micro-organismes présents dans le réservoir jouent un rôle capital puisqu’ils contribuent à réduire le volume des boues et à diminuer la fréquence des vidanges de la fosse !

L’élément épurateur est une partie très importante d’une installation septique, car il finalise l’épuration. Généralement, il est constitué d’une série de tuyaux perforés qui servent à répartir les eaux clarifiées du réservoir sur l‘ensemble du terrain récepteur et permettent leur infiltration dans le sol. Lorsque les eaux claires de la fosse transitent dans le champ d’épuration, elles subissent à nouveau l’action purificatrice des micro-organismes avant de terminer leur course dans les nappes d’eau souterraines.

Enfin, une fosse septique doit être vidée chaque année, ou aux deux ans, selon sa capacité volumétrique ou selon le taux d’occupation de la résidence. Il est préférable d’effectuer la vidange à des températures plus élevées que 10oC, car sous cette température, le peu de micro-organismes qui resteront dans la fosse auront du mal à reprendre leur travail.

Attention !!!

Pour prolonger la vie de vos installations septiques et pour préserver le milieu naturel, proscrivez tous les déchets qui n’ont pas leur place dans la cuvette de toilette tels que les mégots de cigarettes, graisse ou huile, serviettes hygiéniques, cheveux, marc de café, essuie-tout et litière du chat. Ne jetez jamais d’antibiotiques et des produits nocifs et toxiques dans les toilettes ou les éviers, comme, l’eau de Javel en grande quantité, de la peinture, vernis, diluant ou encore des pesticides et herbicides. Rappelez-vous que ces produits détruisent les micro-organismes dont votre fosse septique a tant besoin…

Des petits gestes peuvent faire toute la différence ! N’oubliez pas que rien ne se perd et rien ne se crée. Tout ce que l’on rejette dans l’environnement est acheminé vers un cours d’eau, un lac ou une rivière et termine inévitablement son parcours dans le fleuve Saint-Laurent ! Aidez-nous à conserver un environnement de qualité pour les générations futures !

Sources et informations : Mélanie Deslongchamps et Roxane Tremblay – APEL