L’eau de mon puits est-elle de bonne qualité ?

Tout comme l’électricité, l’eau qui coule de notre robinet fait partie intégrante de notre quotidien et on oublie trop souvent de se préoccuper de sa qualité et de sa quantité. Mais, saviez-vous qu’en tant que propriétaire de puits individuels ou de petits réseaux, vous avez la responsabilité de vous assurer de la qualité de son eau dans une perspective de protection de votre santé et de celle de vos proches ?

Malgré qu’elle puisse avoir une apparence claire et limpide et n’avoir aucune odeur ou saveur particulière, l’eau captée peut contenir des éléments pouvant avoir des effets indésirables sur la santé, tels que des microorganismes pathogènes (bactéries ou virus) et des nitrates-nitrites. Par exemple, des bactéries peuvent endommager votre système digestif ou encore se loger dans des plaies et créer de graves problèmes de santé.

Ainsi, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) recommande l’analyse de l’eau au moins deux fois par année, soit au printemps et à l’automne. Il est pertinent de faire cette analyse après une pluie abondante et lorsque des changements surviennent au niveau des paramètres esthétiques de l’eau, du puits ou du sol environnant.

Liste des laboratoires accrédités par le MDDEP pour la région de Québec
 Nom Adresse Téléphone
AGAT Laboratoires 350, rue Franquet, bureau 10, Québec (Québec) G1P 4P3 418 266-5511
Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (MDDEP), Direction de l’analyse et de l’étude de la qualité du milieu 2700, rue Einstein, Québec (Québec) G1P 3W8 418 643-8225
Exova Canada inc. 1818, route de l’Aéroport, Québec (Québec) G2G 2P8 418 871-8722
Laboratoires Environex 4495, boulevard Wilfrid-Hamel, bureau 150, Québec (Québec) G1P 2J7 418 780-3322
Maxxam Analytique 2690, rue Dalton, Québec (Québec) G1P 3S4 418 658-5784
Microbios Analytique inc. 550, rue Père-Lelièvre, bureau 108, Québec (Québec) G1M 3R2 418 872-2345

 Quelles sont les différences entre les puits artésiens, les puits de surface et les puits instantanés ?

Le puits artésien est obtenu en perforant une couche de sol ou de roc imperméable pour accéder à une nappe d’eau sous pression. Cette nappe est généralement située à plus de 100 pieds de profondeur. Le puits artésien est habituellement fiable et stable. L’eau souterraine représente une réserve d’eau beaucoup plus abondante que l’eau de surface.

Le puits de surface est alimenté par l’eau qui circule le plus près de la surface du sol. Elle est facilement accessible, sa profondeur ne dépassant généralement pas 25 à 30 pieds. Par contre, cette faible profondeur augmente considérablement les risques de contamination, car les eaux de surface souillées peuvent facilement s’infiltrer. Le rendement d’un puits de surface est plus directement tributaire des précipitations et des conditions climatiques. Débordante à la fonte des neiges, la nappe phréatique peut pratiquement se tarir en période de canicule.

Le puits instantané ou pointe à sable est une façon économique de puiser l’eau de la nappe phréatique. Par contre, bien qu’économique, ce type de puits ne convient que lorsque le sol est composé de sable ou de gravier. Des couches de sol imperméable, des roches ou du roc empêchent l’utilisation de cette technique. De plus, le débit du puits instantané est très aléatoire.

Il est important de noter que dans le cas où les maisons et les chalets sont situés près les uns des autres et que des sources de contamination, tels que des champs d’épuration vieillissants, une fermette ou une rivière contaminée sont à proximité de votre puits de surface ou instantané, il est recommandé de faire des analyses très fréquentes de votre eau et de penser à adopter une source d’eau plus sécuritaire, soit un puits artésien.

Capsule d’information de : Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL)

Source : Ministère Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP)