Observer les canards sans les nourrir, c’est leur rendre service!

Le retour en classe annonce déjà la venue de l’automne, saison de la migration des oiseaux. L’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) aimerait vous rappeler que nourrir les canards a de nombreuses conséquences négatives pour ceux-ci :

  • En les nourrissant, vous provoquez chez eux une dépendance alimentaire : les canards perdent peu à peu leur capacité de trouver eux-mêmes leur nourriture. À l’automne, les canards doivent migrer. Lorsque vous les nourrissez, ils s’attardent ici et ils risquent de mourir de froid et de faim.
  • En les nourrissant, vous provoquez la concentration anormale d’un grand nombre d’oiseaux au même endroit, ce qui augmente la pollution des plans d’eau par les excréments et les risques de transmission de maladies entre les oiseaux. À ce sujet, sachez qu’un canard produit cinq fois plus de coliformes fécaux qu’un humain par jour !
  • Ayant perdu leur méfiance naturelle envers les humains à force d’être nourris, les canards deviennent des cibles très faciles pour les chasseurs ou des gens mal intentionnés.
  • Le pain est une nourriture de faible qualité en comparaison aux plantes et organismes qui sont présents en grande quantité dans les plans d’eau et dont se nourrissent habituellement les canards…

Le meilleur comportement à adopter avec les canards est de ne pas les déranger. Observez-les à distance car ce sont des animaux sauvages après tout! De plus, sachez qu’il est strictement interdit de nourrir les canards durant la période commençant 21 jours avant l’ouverture de la saison de la chasse et se terminant le lendemain du dernier jour de la saison. Donc, approximativement du début septembre à la fin décembre de chaque année.

Alors, s’il vous plaît, pour le bien-être de tous, ne nourrissez pas les canards !

Source : Mélanie Deslongchamps – APEL et Claudie Lessard – Canards Illimités