Puis-je me baigner ou canoter dans ma rivière ?

Avec la venue des chaleurs et du beau temps, l’APEL reçoit de nombreuses demandes d’information concernant la qualité de l’eau des cours d’eau du territoire; à savoir s’il est possible d’utiliser les plans d’eau. Voici un bref rappel des normes et de nos connaissances sur la qualité des cours d’eau du territoire.

La baignade et les autres usages récréatifs tels le canotage requièrent une eau de bonne qualité afin d’éviter des problèmes de santé (gastroentérites, irritation de la peau, infections aux yeux et aux oreilles, etc.). Or, les eaux de surface reçoivent, à différents degrés, des eaux usées des installations septiques et des installations municipales ainsi que des eaux de ruissellement agricole. Ces eaux contiennent généralement des microbes qui peuvent poser un risque pour la santé humaine.

Pour connaître la qualité des eaux et le niveau de contamination des cours d’eau, la teneur en coliformes fécaux est mesurée. Les coliformes fécaux sont des bactéries provenant de l’intestin des animaux à sang chaud, comme l’humain, les oiseaux et autres mammifères. Leur présence dans un plan d’eau révèle donc nécessairement une contamination de l’eau.

Dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles, l’APEL prélève des échantillons à toutes les deux semaines dans 39 stations, d’avril à novembre. Ainsi, nous pouvons suivre la qualité des eaux et la quantité de coliformes fécaux dans l’eau. Par contre, il faut savoir que la qualité de l’eau peut changer plusieurs fois par jour dans un cours d’eau et qu’un seul échantillon par semaine ou aux deux semaines ne suffit pas nécessairement à déterminer hors de tout doute que la qualité d’eau est sans risque pour la baignade. Entre autres facteurs influençant la qualité de l’eau, on constate une augmentation de la contamination des plans d’eau suite à de fortes pluies.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs utilise une classification de la qualité de l’eau basée sur les teneurs en coliformes fécaux, afin d’évaluer si celle-ci est suffisamment sécuritaire pour qu’on puisse l’utiliser à des fins récréatives. La surveillance de la qualité bactériologique des cours d’eau demeure le meilleur moyen de prévention des problèmes de santé. Il est donc important de s’enquérir de la qualité de l’eau d’un site avant d’y pratiquer une activité entraînant un contact avec l’eau.

Classification de la qualité de l’eau utilisée pour les usages récréatifs

Qualité de l’eau

Coliformes fécaux/
100 millilitres

Explication

Excellente 0-20 Tous les usages récréatifs permis
Bonne 21-100 Tous les usages récréatifs permis
Médiocre 101-200 Tous les usages récréatifs permis
Mauvaise Plus de 200 Baignade et autres contacts directs avec l’eau compromis
 Très mauvaise Plus de 1000 Tous les usages récréatifs compromis

Dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles, mentionnons que plusieurs cours d’eau où l’APEL fait des suivis réguliers depuis cinq ans dépassent très régulièrement les normes pour la baignade selon le classement ci-haut. Vous pouvez d’ailleurs remarquer à quelques endroits sur le territoire, des pancartes indiquant les plans d’eau où on recommande un accès limité à des fins récréatives compte tenu de la fréquence des dépassements. Pour connaître plus en détails les données du suivi rivière 2010, visitez notre site Internet.