Fenêtres sur le paysage

Un projet de médiation culturelle

Le long du parc linéaire de la rivière Saint-Charles, sur la section qui longe le lac Saint-Charles (accessible via les bureaux de l’APEL au 433, rue Delage), un parcours constitué de sculptures architecturales a été installé dans le contexte d’un projet de médiation culturelle. Il a été inauguré le 15 septembre 2013 en compagnie de monsieur le Maire de Québec, Régis Labeaume. Le thème, Fenêtres sur le paysage, a été élaboré par un groupe de citoyens afin de mettre en lumière la beauté du lac et d’amener un nouveau regard sur la forêt et la faune qui l’habite. À travers ces objets inusités, il est possible de centrer son attention sur une image nouvelle de ce qui nous entoure et de capter le moment présent.

Crédit: Isabelle Chabot

Qu’est-ce que la médiation culturelle?

La médiation culturelle consiste à réduire l’écart entre les artistes et les citoyens par la réalisation d’un projet favorisant les échanges et la transmission de connaissances entre un artiste et un groupe de citoyens dont la rencontre était autrement improbable.

Issue d’un espace de relations entre le public et les expressions artistiques, la présente démarche s’est orientée vers l’art visuel. C’est avec la collaboration de l’artiste, M. Florent Cousineau, que le groupe a échangé et a réalisé ce projet. Cela a permis de découvrir l’homme, son art et sa passion pour la nature.

Le groupe de médiation culturelle. Crédit: Thierry Bouffard

Les participants au projet de médiation culturelle « Fenêtres sur le paysage ». Crédit: Thierry Bouffard

Des œuvres intrigantes

En exposant ces différentes sculptures architecturales, nous souhaitons que le citoyen puisse être interpelé, intrigué et questionné par ces œuvres, afin que le rapprochement entre l’art et la nature puisse avoir un effet positif sur l’importance qu’occupe l’environnement dans notre société.

 

 Crédits: William Verge

 

Un contact privilégié avec l’environnement qui nous parle… Mais sommes-nous toujours prêts à l’écouter?

Voici une raison invitante d’emprunter le sentier linéaire et de regarder ce qui est encadré par chacune des sculptures afin de vivre des expériences différentes au fil des saisons.

Bienvenue à tous!

Des jumelles panoramiques

En plus des œuvres créées par le groupe, deux paires de jumelles panoramiques gracieusement offertes par la Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg permettent de porter un regard différent sur l’environnement du lac Saint-Charles. Celles-ci sont installées sur la passerelle piétonnière du barrage Cyrille-Delage.

_____________________

Fenêtres sur le paysage, une œuvre réalisée par Christiane Cimon, Gilles Gagnon, Guillaume LaRose-Carignan, Jocelyn Moffet, Line Plante, Louis Lafond, Sylvie LaRose et William Verge, guidés par Florent Cousineau dans le cadre d’un projet de médiation culturelle (2013).

Cette réalisation est une initiative de la Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, Ville de Québec.

La démarche en photo