La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement participe au programme éducatif pour le contrôle de l’érosion dans le bassin versant du lac Saint-Charles

L’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) est fière d’annoncer la mise en oeuvre du projet de contrôle de l’érosion dans le bassin versant du lac Saint-Charles. Ce projet sera réalisé grâce à une contribution financière de 25 000 $ accordée par la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement (FHQE). Ce programme éducatif, dont la valeur globale est estimée à près de 85 000 $, est également soutenu financièrement par le programme Éco Action d’Environnement Canada ainsi que par les villes de Québec et de Stoneham-et-Tewkesbury. Le projet vise principalement à sensibiliser les acteurs municipaux, les entrepreneurs de la construction et la collectivité à la problématique de l’érosion, au moyen des outils suivants : un guide et des fiches techniques sur les bonnes pratiques dans la lutte contre l’érosion et l’imperméabilisation des sols; un guide de bonnes pratiques pour l’entretien et la conception des fossés municipaux; et une brochure destinée au grand public sur l’imperméabilisation et l’érosion des sols en périmètre urbain.

Par ailleurs, ce projet prévoit l’aménagement d’un site de démonstration comprenant un jardin pluvial et un fossé écologique sur les terrains du complexe municipal de Stoneham-et-Tewkesbury.

La qualité de l’eau est un enjeu important dans le bassin versant du lac Saint- Charles. En effet, il s’agit d’un réservoir d’eau potable desservant plus de 250 000 résidants de la Ville de Québec. « À l’automne 2006, des fleurs de cyanobactéries ont été découvertes dans un secteur du lac et à l’été 2007, c’est l’ensemble du plan d’eau qui en était couvert », rappelle Mélanie Deslongchamps, directrice générale de l’APEL. « Un plan d’action a été mis de l’avant en concertation avec les partenaires du milieu et le contrôle de l’érosion est maintenant une priorité », ajoutet- elle. « La démarche de l’APEL, en collaboration avec différents acteurs du milieu, aidera chacun à prendre conscience des gestes à poser pour préserver les écosystèmes du bassin versant », souligne Catherine Leconte, directrice générale de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement. « Ce projet s’inscrit bien dans la mission de la Fondation qui est d’aider les collectivités québécoises à s’approprier leur environnement, à en jouir de façon responsable et à transmettre ce patrimoine naturel aux générations futures », ajoute Raymond Champoux, directeur régional – Montmorency à Hydro-Québec.

Les fiches techniques et guides sur les bonnes pratiques de l’APEL seront disponibles aux bureaux de l’organisme et de la municipalité dès novembre 2008 alors que le site de démonstration, son jardin pluvial et son fossé écologique seront accessibles au public au printemps 2009.

L’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) est un organisme à but non lucratif ayant pour mission de sauvegarder et mettre en valeur le riche patrimoine écologique du bassin versant du lac et de la rivière Saint-Charles. Visitez le site Web de l’APEL à apel-maraisdunord.org La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement soutient des organismes qui œuvrent concrètement à la protection, la restauration et la conservation des milieux naturels et qui s’efforcent de sensibiliser les collectivités locales aux enjeux environnementaux particuliers de leur milieu de vie. De 2001 à 2007, la Fondation a consacré quelque 6,5 millions de dollars à la réalisation d’une centaine de projets mis en œuvre dans toutes les régions administratives du Québec. La valeur globale de ces projets est estimée à près de 23 millions de dollars. Pour en savoir plus sur les différents projets auxquels elle a contribué, sa mission, ses objectifs et ses modalités de fonctionnement, visitez le site www.hydroquebec.com/fondation-environnement