Pourquoi n’y a-t-il plus de truite dans le lac Saint-Charles ?

Avec l’érection du barrage, la superficie du lac ayant une faible profondeur a augmentée. Ces milieux peu profonds étant propices à la prolifération des plantes aquatiques, il y a eu la création de marais et une augmentation importante de la charge organique s’ensuivit. En effet, à l’automne, les plantes se déposent dans le fond du lac et sont décomposées par des bactéries. Ces bactéries consomment alors en totalité l’oxygène disponible au fond du lac. Comme le Touladi recherche l’eau froide des profondeurs, mais qu’il n’y a plus assez d’oxygène pour sa survie, cela a mené à sa disparition.