Suivi de la qualité de l’eau

Programme de suivi 2011-2016

En 2006, le lac Saint-Charles a connu pour la première fois des épisodes de fleurs d’eau de cyanobactéries, symptôme révélateur d’une eutrophisation du lac induite par les activités humaines et anticipée par différentes études sur le lac Saint-Charles (Bissonnette & Leblanc, 1983 ;  Légaré, 1998). À la suite de ce constat, l’APEL a entrepris en 2007 de réaliser une vaste étude sur les plans d’eau du haut bassin de la rivière Saint-Charles en collaboration avec de nombreux partenaires : la Ville de Québec, la Ville de Lac-Delage, la Municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury, l’Institut National de la Recherche Scientifique – Centre Eau-Terre-Environnement, l’Université Laval, le Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs, le ministère des Ressources Naturelles et de la Faune et l’Organisme des bassins versants de la Capitale, etc.

Aperçu du programme

Le programme de suivi a été planifié de façon à porter un regard global sur l’ensemble du bassin versant car toutes les activités humaines et les changements dans l’occupation du sol, l’hydrologie ou le climat du territoire ont un effet potentiel sur la qualité de l’eau (Davis & Masten, 2004). Les analyses tiennent également compte des caractéristiques intrinsèques du bassin versant, soit la géologie, la zone climatologique et l’hydrologie. Voici les principaux suivis effectués :

  • Le lac Saint-Charles : 5 stations sur le lac et 8 stations en rives
  • Les principales rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles : 39 stations
  • Les petits affluents du lac Saint-Charles : 41 stations
  • le lac Clément : 1 station sur le lac et 8 stations sur les affluents

À ces suivis réguliers s’ajoutent des diagnoses de lacs et des enquêtes approfondies sur la contamination connue de certains secteurs.

Paramètres analysés

Chaque année, plus de 50 journées sont consacrées aux prélèvements. Les paramètres mesurés dépendent du contexte, des enjeux et des objectifs (lac, rivière, tributaires, station à risque de contamination cyanobactérienne, paramètre particulier à surveiller, etc.). Les principaux paramètres sont :

  • Chlorophylle a
  • Oxygène dissous
  • Phosphore total
  • Azote total
  • pH
  • Coliformes fécaux
  • Turbidité
  • Matières en suspension
  • Conductivité
  • Ions chlorures

 

Bissonnette & Leblanc, 1983. Synthèse et Étude de la Qualité de l’Eau et du Potentiel faunique au lac Saint-Charles. Document réalisé dans le cadre du projet Proposition d’un schéma d’aménagement pour les environs du lac Saint-Charles, 210 p.

Davis M. L. et S. J. Masten, 2004. Principles of Environmental Engineering and Science, McGraw-Hill, New York. 704 p.

Légaré, S. 1998. Étude limnologique du lac Saint-Charles. Rapport GREPAUL 98- 238, Université Laval, Sainte-Foy, Québec, 106 p.