Rivière Saint-Charles

Un segment très influent

Le bassin versant de la rivière Saint-Charles, en amont immédiat de la prise d’eau de l’usine de traitement des eaux de Québec (UTE Québec), couvre une superficie de 50,5 km2. Ce territoire peut être subdivisé en deux sous-bassins : celui du ruisseau des Eaux Fraîches et celui de la rivière Saint-Charles. Sur la rivière Saint-Charles, 11 km séparent le barrage Cyrille-Delage et la prise d’eau. Malgré que la longueur de ce segment soit relativement courte, les apports des tributaires et de plusieurs sources de contamination (p.ex. : rue Roussin, figure 2) influencent beaucoup la qualité de l’eau à son arrivée à la prise d’eau.

Figure 1 : Carte du bassin versant de la haute Saint-Charles, l’amont immédiat de la prise d’eau

Pression anthropique

Bien qu’il se retrouve majoritairement en zone périurbaine, le bassin versant du ruisseau des Eaux Fraîches subit des pressions anthropiques très variées. On y trouve notamment des sablières de petite et de grande envergure, des fermes et fermettes, des bâtiments sur installations septiques et des développements résidentiels en aval du ruisseau. Le boulevard Valcartier (route 371) traverse ce territoire. La portion restante du bassin versant de la rivière Saint-Charles est fortement urbanisée. Les sources de contamination y sont diverses : commerces, agriculture, cimetières de voitures, carrières et sablières, développement résidentiel, terrain de golf, etc.

Figure 2 : Cimetière de voitures et activités commerciales et industrielles en bordure de la rivière Saint-Charles en amont de la prise d’eau (crédit : Francis Audet)

Figure 3 : Érosion des fossés du boulevard Valcartier (route 371) (crédit : APEL)

Un exemple positif

Le suivi de la qualité de l’eau des cours d’eau permet d’émettre des recommandations concrètes. Elles contribuent à la diminution des sources de contamination des cours d’eau. C’est le cas de la rivière Saint-Charles en amont de Château-d’Eau. De fait, la qualité de son eau s’est considérablement améliorée depuis 2008. Ce sont les diverses interventions, comme la réparation de branchements croisés, qui ont permis de diminuer la concentration en coliformes fécaux, notamment. La figure 4 montre l’évolution de ce paramètre entre 2008 et 2012.

Figure 4: Illustration de l’amélioration de la qualité de l’eau en terme de concentration de coliformes fécaux sur la rivière Saint-Charles, en amont de Château-d’Eau, basée sur l’écart interquartile des données réelles (source : APEL).

Études et rapports

APEL (2005) Inventaires fauniques et caractérisation des habitats de la moyenne Saint-Charles. Association pour la protection du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 161.

APEL (2010) Restauration de terrains riverains de la rivière Saint-Charles en amont de la prise d’eau potable de la Ville de Québec. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 116.

APEL (2010) Rapport d’enquête sur les sources de contamination du ruisseau des Eaux Fraîches. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 39.

APEL (2011) Restauration de terrains riverains de la rivière Saint-Charles en amont de la prise d’eau potable de la Ville de Québec, Rapport final de réalisation – partie II. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 14.

APEL (2012). Rapport d’enquête sur les sources de contamination du ruisseau Savard. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 57.

APEL (2012) Plan de mise en valeur du parc Château-d’Eau. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 69.

Boulé V. et Roche (2010a) État de la situation de du bassin versant de la prise d’eau de la rivière St-Charles – Rapport final. Présenté à la Communauté métropolitaine de Québec: 221.

Boulé V. et Roche (2010b) État de la situation de du bassin versant de la prise d’eau de la rivière St-Charles – Annexes. Présenté à la Communauté métropolitaine de Québec  10.

Boulé V. et Roche (2010c) État de la situation de du bassin versant de la prise d’eau de la rivière St-Charles – Cartes. Présenté à la Communauté métropolitaine de Québec: 51.

Drolet D. (1996) Analyse descriptive et possibilités d’aménagement de la plaine d’inondation de la rivière Saint-Charles entre le barrage du lac Saint-Charles et l’usine de filtration d’eau de la Ville de Québec. Département de géographie, Faculté des lettres de l’Université Laval.

Dumont J.P. (1998) Une rivière dans une ville; l’usage urbain de la rivière Saint-Charles : Origines et perspectives. Faculté des études supérieures de l’Université Laval.

Enviram (1994) Plan intégré de restauration et de mise en valeur de la rivière Saint-Charles et de ses tributaires. Groupe conseil Enviram. Pour Pêche en Ville inc.

Environnement et Faune Québec (1995) Qualité des eaux de la rivière Saint-Charles 1979-1995. Pour le Ministère de l’Environnement et de la Faune.

Hébert S. (1979-1995) Qualité des eaux du bassin de la rivière Saint-Charles. Ministère de l’Environnement et de la Faune du Québec.

Hébert S. (2003-2005) État de l’écosystème aquatique – Bassin versant de la rivière Saint-Charles. Pour le Ministère du développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

Génivar (1998) Étude d’optimisation de la gestion de l’eau de la rivière Saint-Charles. Groupe-conseils Génivar inc. pour la Ville de Québec.

Lajeunesse D., J. Bissonnette, V. Gérardin, J. Labrecque (1997) Caractérisation écologique du lit majeur de la rivière Saint-Charles, Québec, vers une gestion intégrée des bassins versants. Ministère de l’Environnement et de la faune du Québec et Ministère de l’Environnement du Canada.

Martineau O. et R. Bonin (2000) Rivière Saint-Charles – Étude de la qualité bactériologique des eaux. Pour la Communauté urbaine de Québec: 15.

Meunier c. et M. Grenier (2004) Intégrité écologique de la rivière Saint-Charles et de ses Tributaires, déterminée par l’indice Diatomées de l’Est du Canada. Ville de Québec, Service de l’Environnement.

Mignon A. (2009) Étude comparative de la règlementation et autres mesures de protection de l’eau mises en place par les municipalités du bassin versant de la prise d’eau potable de la rivière St-Charles.  Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord: 26.

Richard Y. (2010) L’intégrité biotique de la rivière Saint-Charles: situation en 1999 avant la naturalisation des berges et l’implantation des bassins de rétention – ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l’état de l’environnement, ISBN : 978-2-550-58781 (PDF) : 27 et 5 annexes.